Réaliser un diagnostic électricité obligatoire

Les risques inhérents à toute installation électrique vétuste, non conforme ou mal réalisé sont les risques d’incendie, d'électrocution, voire d'électrisation.

L’objectif principal de ce diagnostic est d'informer l'acquéreur de la qualité de l'installation et des risques encourus.

Quand réaliser le diagnostic électrique obligatoire ?

Il faut réaliser le diagnostic électrique en cas de vente d’un logement qui compte une installation électrique de plus de 15 ans. Il est aussi fortement recommandé de le faire tous les 15 ans pour assurer la sécurité de l’installation.

Qui doit réaliser le diagnostic

Depuis 2009, les articles L.271-6 du code de la construction et de l'habitation stipulent que le diagnostic électrique doit être établi par un diagnostiqueur certifié par un organisme accrédité, et disposant d’une assurance responsabilité civile professionnelle.

Le déroulement du diagnostic

L'opérateur de diagnostic doit relever toutes les anomalies selon la norme en vigueur concernant le disjoncteur principal et les tableaux électriques, la mise à la terre de l'installation, l'installation électrique adaptée aux conditions particulières des locaux contenant une baignoire ou une douche, l'état des conducteurs et des prises.

Validité du diagnostic Le Diagnostic qui fait état de l'installation intérieure électrique a une durée de validité de 3 ans.

Risques de ne pas respecter la loi sur le diagnostic électrique obligatoire

Les plus grands risques électriques sont liés à des installations défectueuses ou vétustes. Un grand nombre d’incendies domestiques sont déclenchés par des installations électriques qui n’ont pas fait l’objet de diagnostics électriques depuis trop longtemps. Dans un premier temps, faire un diagnostic électrique permet de se protéger contre de véritables risques de morts. Et dans le cas où vous vendez un bien, si l’acquéreur découvre que l’installation électrique du bien acheté est défectueuse, alors qu’aucun diagnostic électrique obligatoire n’avait été effectué par l’ancien propriétaire, l’acquéreur peut saisir la justice pour dénoncer un vice caché, pour obtenir jusqu’à la nullité de l'avant-contrat convenu entre les partis et des dédommagements.

Se protéger contre les problèmes

Disposer d’un dossier de diagnostic technique sur l’état de l’installation électrique de votre bien est donc obligatoire. Avoir recours à un professionnel certifié apporte l’assurance d’un travail sérieux et de qualité, que ce soit pour la sécurité de son logement ou pour se prémunir de tout risque de vice caché lors de la vente de son bien.




Renseigner les champs suivant :

    Nos diagnostics

    Amiante

    Détecter la présence d'amiante dans les matériaux de construction.

    Plomb

    Déterminer si les revêtements de votre bien immobilier contiennent du plomb.

    Dpe

    Déterminer la classe énergétique du bien en Kwh(EF)/m².an

    Gaz

    Déterminer si l'installation intérieure au gaz est conforme aux normes.

    Elec

    Déterminer si l'installation intérieure electrique est conforme aux normes.

    Termite

    Détecter les éventuelles dommages causés par les termites.

    Ernmt

    Mentionner l'état des risques naturels, minier et technologique.

    Carrez

    Déterminer la surface privative / habitable de votre bien.

    Amiante

    Détecter la présence d'amiante dans les matériaux de construction.

    Plomb

    Déterminer si les revêtements de votre bien immobilier contiennent du plomb.

    Dpe

    Déterminer la classe énergétique du bien en Kwh(EF)/m².an

    Ernmt

    Mentionner l'état des risques naturels, minier et technologique.

    Boutin

    Déterminer la surface privative / habitable de votre bien.